– 3 conseils pour bien muscler votre périnée

Après un accouchement, à travers la pratique intensive d’un sport ou avec l’âge, les muscles du périnée, indispensables au soutien de l’appareil urinaire ont tendance à se relâcher chez la femme. Le périnée ? C’est « ce groupe de muscles qui joue un rôle déterminant dans la sexualité et le plaisir, mais qui permet aussi la continence urinaire donc empêche les fuites ou les descentes d’organes », détaille le Dr Christophe Castognola, vice-président de l’Association française d’urologie (AFU).

Il est donc conseillé d’entretenir les muscles de votre périnée. Sachez déjà de quoi on pale. Le périnée est un groupe de muscle qui s’étend du pubis à l’anus. Astuce : vous le ressentirez facilement en contractant comme si vous vous arrêtiez soudainement d’uriner. Avec de petits exercices que l’on peut pratiquer en toute discrétion chez soi, au bureau ou dans les transports en commun, la gym du périnée permet de limiter les fuites urinaires et peut aussi stimuler le plaisir sexuel.

 Protégez votre périnée
Penser à corriger votre posture en basculant le bassin lors d’une activité physique (sport ou port de charges lourdes). Lors d’un effort, une série d’abdominaux par exemple, contracter votre périnée avant de plier les genoux, tout en gardant le ventre rentré. Ces exercices permettent d’améliorer la protection du périnée et du dos.

 Evitez certains sports
La pratique intensive de certains sports, qui sollicitent beaucoup les tissus du périnée, tels que la gymnastique acrobatique, l’aérobic, le basket, la course à pied ou encore les arts martiaux, sont plutôt déconseillés. Saviez-vous qu’une athlète sur deux a des problèmes de fuites urinaires à cause de son sport ? En revanche certains, la marche, la natation, le vélo, le roller ou le golf sont sans danger.

 Exercice : contractez… relâchez !
Contracter durant cinq secondes les muscles du périnée, avant de relâcher. Cet exercice qui permet de d’apprendre à mieux contrôler son périnée. Renouveler cet exercice 10 fois par semaine. Pour en savoir plus, une vidéo réalisée par l’Association française d’urologie (AFU) propose d’autres exercices à retrouver en bas de l’article).

« Cependant, il faut être prudent, prévient le Dr Christian Castagnola. Evitez de faire ces exercices trop régulièrement car cela peut entraîner un dysfonctionnement du système urinaire. » En cas de troubles récurrents, consultez votre médecin traitant qui pourra vous orienter vers un urologue. Des séances de rééducation chez un kinésithérapeute pourront alors être prescrites.

Source : Association française d’urologie

Publicités